mardi, juillet 16, 2024
Plus

    Viviane CHIDID à Paris – « La Patronne » est de retour parmi nous, à ne louper sous aucun prétexte !

    L’Olympia, va vibrer et briller de mille feux !

    Pour venir à nous, Viviane CHIDID a choisi un jour de semaine au nombre rempli d’or et, le mois de l’amour pour nous rendre visite de nouveau à Paris.

    Rien de ce qu’elle fait n’est anodin…

    Viviane CHIDID est une « Chicissime Lady » métissée de par l’heureuse alliance formée entre PHILIPPE CHIDID son papa d’origine sénégalo-libanaise et AMINATA FALL (AMY FALL) sa maman sénégalaise dont l’A.D.N touche aux beautés multiples des femmes mauritaniennes mais aussi, à celle des splendides femmes maliennes.

    Au Sénégal, on dirait tout simplement d’elle, qu’elle est une « NDANANE ». Pour ceux parmi vous qui ne connaisse pas le wolof, soyez curieux, quittez vos zones de confort, cherchez le sens de ce mot auprès de vos amis sénégalais et vous en comprendrez l’essence subtile !

    La NDANANE en question est une artiste aguerrie dont chaque choix est pensé et, mesuré afin de satisfaire au maximum ses fans disséminés à travers le monde.

    Je vous parle bien sur de « Madame Vivianne CHIDID », une travailleuse acharnée.

    C’est très jeune qu’elle a commencé à se passionner pour la musique.

    Viviane commença à se produire dans des hôtels de la station balnéaire qui n’est autre que celle de sa région natale M’BOUR qui se trouve à proximité de la ville de Dakar au Sénégal.

    C’est ainsi qu’elle fut encouragée, au cœur de sa jeunesse, par un ami de son père « ALY JABER » créateur et leader du groupe musical TABOU de Dakar.

    Qui est elle vraiment ?

    Viviane CHIDID est née le 29 septembre 1973. Mariée à deux reprises, elle est mère de deux enfants. Elle a eu le choix du roi (une fille ZEYNA et un garçon PHILIPPE).

    Elle fut plus connue auparavant, sous le patronyme de « Viviane N’Dour » du fait qu’elle fut la belle-soeur de l’éminent et incontestable artiste sénégalais « Youssou N’DOUR ».

    Elle est selon moi et, sans conteste, « La Première Patronne » parmi les artistes féminines sénégalaises connues à l’international.

    On dit que nul n’est prophète en son pays mais, est ce bien vrai dans son cas lorsque l’on connait son parcours et la notoriété qu’elle a su acquérir à force de travail et, de persévérance? Pour ceux qui ne la connaisse pas encore, sachez « qu’elle gagne à être connue à plus d’un titre ».

    Quant à moi, j’ai posé mon opinion à propos de cette extraordinaire artiste sénégalaise lorsqu’il y a quelques années, j’avais été sollicitée, pour coanimer en qualité de maitresse de cérémonie, une de ses soirées au travers d’une visite qu’elle nous avait fait l’honneur d’accepter sur la ville de Lyon dans le Rhône.

    Ce fut un moment surprenant et grandiose pour moi.

    On ne peut pas, par amour pour une artiste, occulter les points qui peuvent être négatifs à son actif mais, voyez – vous, l’essentiel est de « savoir se faire pardonner » de ceux qui nous aiment….

    Pourquoi, je vous confie cela demanderez-vous?

    C’est à cette occasion, j’ai eu à constater l’extraordinaire force de frappe et, le savoir-faire artistique incontestable de cette grande dame de la chanson sénégalaise.

    Les aléas de la vie (et du métier) ont fait en sorte qu’elle soit arrivée ce jour là, avec beaucoup de retard et le monde présent dans la salle commençait en partie à rouspéter. Des fans étaient venus de différentes contrées d’Europe pour se retrouver tous à Lyon afin de communier dans une joie intense face à leur artiste préférée.

    Certains avaient fait le déplacement depuis l’Italie en cars et sont arrivés en masse sur le lieu du concert. D’autres arrivaient de la Norvège…

    Cette arrivée par vague était spectaculaire car assortie d’un des plus beau défilé de tenues africaines qu’il m’ait été donné de voir. Ses fans lui ont fait honneur en rivalisant de beaux habits rien que pour sublimer cet instant mémorable. Passionnés et impatients de voir leur star, ils ne tenaient plus en place.

    Il y a eu, comme dans toutes les sociétés humaines de ce monde, des personnes que nul retard ne pouvait contrarier et aussi, des impatients qui commençaient à réclamer le remboursement de leur billets de concert se disant las d’attendre.

    C’était sans compter et connaitre « la puissante force de frappe » de la star sénégalaise. Elle est de celles qui savent se faire pardonner à la vitesse d’un éclair !

    Elle est arrivée comme une étoile descendue du ciel et à illuminé le lieu de sa grâce, de sa beauté et de sa naturelle bienveillance.

    Pour moi, qui la rencontrait pour la première fois, ce fut un choc de voir la transformation instantanée des fans présents dans ce lieu et, qui quelques minutes auparavant, tapaient du pieds afin d’être remboursés.

    Ce qui m’a particulièrement impressionnée (et ceux qui me connaissent bien savent à quel point il est difficile de m’impressionner) c’est son expertise, son savoir-faire, sa maitrise de sa discipline mais également sa générosité.

    Il émane de cet être, une bienveillance naturelle que l’on peut aisément deviner au travers de sa gestuelle, de ce que laisse transparaitre son cœur et son regard.

    Elle a un sourire qui en dit bien plus long que ce qu’elle veut bien laisser apparaitre.

    Il a fallu qu’elle pose le pied sur la scène pour que l’énergie et les vibrations de la salle changent totalement.

    J’ai, ce jour là, découvert avec un plaisir infini, à quel point cette femme était une extraordinaire « VOICE PERFORMEUSE »!

    Elle ne fait aucune fausse promesse, vous sortez de son show, non seulement, conquis à jamais mais aussi, particulièrement satisfait de vous être offert un moment de loisir qui en valait la peine.

    Depuis cette soirée là, elle a gagné mon respect, mon admiration, une part de mon cœur mais aussi, le droit de figurer parmi les artistes que j’aime à nominer, chaque jour, afin de décider qui, parmi ma liste aura le droit d’illuminer ma journée !

    Viviane CHIDID est assurément la digne représentante de la musique Sénégalaise dans son pays comme à l’international. Et ce n’est pas pour rien qu’elle a été baptisée comme étant la « Reine du Mbalax» (musique traditionnelle et religieuse Wolof, un style rythmique sénégalais associant les percussions du sabar et le tam-tam).

    C’est au fil d’une carrière magistrale et, de façon progressive qu’elle va se distinguer des autres artistes sénégalais dans l’art d’allier de nouvelles musiques urbaines au mbalax).

    Son retour en France sur la scène mythique de « l’Olympia » le 4 février 2023 sera source de joies et de bonheur pour tous ces fans ayant une irrésistible envie de bien débuter l’année 2023…

    Ce sera l’occasion fabuleuse pour ses admirateurs et admiratrices de soutenir leur artiste préférée.

    Viviane CHIDID est une comète dont les chansons aux sonorités africaines parfois mélangées à d’autres styles dont du « R’N’B » vous raviront les sens et, vous mettrons du baume au cœur en ces temps si maussades.

    Elle se produira à Paris, comme à son habitude, en alliant traditions et modernités dans un mélange subtil qui sait à chaque fois séduire et plaire à toutes générations confondues. On dit d’elle que c’est une des plus belles voix de l’Afrique. Ce n’est pas faux !

    Vous aurez à découvrir une femme de cœur, fidèle à ses musiciens qui seront « au taquet » dans la mythique salle de l’Olympia le 4 février 2023 devant un public cosmopolite à souhait.

    Les sénégalais seront là bien sûr, mais aussi, d’autres frères et sœurs issues de toute l’Afrique sans oublier, les amoureux de l’artiste issus de la société civile française voir Européenne…

    Le rôle premier d’une véritable artiste et de savoir fédérer autour d’elle différentes nations et, quand c’est de surcroit avec « une puissante énergie d’amour », nous pouvons aisément dire que Viviane CHIDID mérite amplement son titre de Reine du M’Balax!

    Si grâce à son « Mentor » Youssou N’Dour, dont elle fut la choriste durant de nombreuses années au sein du groupe Super Etoile de Dakar, elle a su faire en sorte de rayonner à l’international grâce au dur labeur qui fut le sien. Ce dur labeur que nous lui reconnaissons tous, est «  »la juste récompense de sa musique qui a su traverser les frontières et les cultures.

    De 2011 à ce jour, elle a accumulé plusieurs prix obtenus dont :

    • Meilleure artiste, meilleur clip vidéo, meilleure afro-rythme chanson,
    • Lauréate du Pan African Artist of Year Award (Prix de l’artiste panafricain de l’année), à la cérémonie des Cameroon Entertainment Awards 2012,
    • Lauréate du Pan African Artist or Group of the Year Award (Prix de l’artiste ou groupe panafricain de l’année), à la cérémonie des Nigerian Entertainment Awards 2012
    • Nominée dans la catégorie « Meilleure artiste féminine Rakusoft d’Afrique de l’Ouest », dans le cadre de la 12e édition des Kora-All Africa Music Awards.

    Réjouissons-nous car partout où le Sénégal brille nous devons être présent.

    Alors soyez généreux et connectés, accueillez « La Patronne » comme il se doit !

    Autres Articles

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici