samedi, février 24, 2024
Plus

    Gérard Théobald, de la diversité à l’altérité.

    Gérard THÉOBALD est l’incarnation parfaite du fleuve de l’abondance que nous pouvons être. Cette promesse de l’univers, d’un devenir possible, faite à l’homme est réalisée en lui depuis très longtemps. Il est porteur de multiples compétences et savoir-faire.

    Au-delà de ces acquis, il est toujours en quête d’apprentissages nouveaux sur lui-même, sur les autres et, le monde qui l’entoure. Cet homme est un « créateur prolifique » d’une culture et connaissance intellectuelle extrêmement riche. Ce que j’aime par-dessus tout chez cet homme, c’est son altérité chevillée au corps et sa capacité à être à l’écoute des femmes, non pas qu’il ne s’intéresse qu’aux femmes à des fins inutiles non, au contraire, c’est dans la vie quotidienne, un homme qui pose des actes significatifs dans la vie des femmes.

    Nombreuses sont celles qui portent au plus profond d’elle, un véritable sentiment de reconnaissance pour ce qu’il est. S’il ne leur a pas mis le pieds à l’étrier pour certaines, en tous cas, il leur à ouvert des pistes de réflexion qui ont positivement impacté leur vie.

    C’est l’ami véritable des femmes de son entourage mais aussi, de celles qui ont le privilège de croiser sa route. Est-ce du fait, qu’il a grandi, entouré de femmes de caractères ? Ces femmes qui ont su par leur sens inné du questionnement et, du fait, de leur empathie l’initier à un savoir-être puisé dans le regard posé sur autrui, la rencontre, le partage ; l’acceptation de la diversité ?

    Toujours est-il que cet homme au regard perçant et juste, à en lui une véritable énergie guérissante. Il est des êtres dont l’essence dont ils sont constitués contribue à vous élever et vous rendre meilleur à chaque fois que vous vous retrouvez à leur côté. C’est le cas du réalisateur et écrivain dont les sujets d’interrogations sont d’ordre sociétal. En effet, parmi les travaux auxquels il s’est attaqué, il y a entre autres, le thème de la « mémoire partagé » de l’esclavage, de la colonisation mais aussi, celui de l’indépendance du cinéma qui représente selon lui, une condition nécessaire pour tenir son rôle de pédagogue et de médiateur, comme n’importe quel art qui se respecte.

    Gérard Théobald, Producteur-Réalisateur de nombreux documentaires sur le domaine social et politique est à l’origine d’un travail riche qui reflète le parcours d’un citoyen engagé autour de sujets d’intérêts collectifs majeurs. Il est à l’origine, également, de nombreux ouvrages dont des essais portant sur le thème de la négritude.

    C’est le fondateur du site inversalis que je vous invite vivement à visiter en cliquant sur le lien suivant : www.inversalis.eu , ce site traite de la diversité par le biais de la photo, du film et du texte.  Sans aucun doute, vous serez ravis de découvrir une véritable pépite de l’humanité qui refuse de toute ses forces, de s’enfermer dans toute forme de catégorisation.

     C’est d’ailleurs, ainsi qu’il se présente et présente son travail :

    « Je suis un homme d’origine, un intrus, une personne qui par sa mémoire, par son corps renvoie aux préceptes amers du classement du genre humain, de la domination et de la violence. Mon travail est un refus permanent d’inscrire et d’installer l’Autre dans une catégorie, voire dans une case et de l’enfermer… »
    Il travaille sur les notions de l’« Acquis » et « A acquérir ». L’« Acquis » est ce qui est visible et connu de la société. « A acquérir » est ce qui est de la philosophie et l’avenir de la société qui se relate et se formule par le vocable la « Diversité » qui symbolise la mixité, l’altérité, le « vivre‐ensemble » et le partage des cultures.

    Gérard Théobald est un homme qui a beaucoup de style. Il a du gout et lorsqu’il se présente à vous, c’est avec un puissant charisme et une allure des plus agréable.

    Un homme qui a plus d’un titre, gagne à être connu car, tout échange que vous aurez avec lui, vous transformera du plus profond de votre être. Il ne laisse absolument personne indifférent. Il faut le connaitre pour découvrir ses milles et une facette positives et éclairantes comme le kaléidoscope !

    J’oubliais de vous dire : « son supplément d’âme », c’est qu’il a un sens de l’humour exquis dont je raffole énormément ! C’est un des rares hommes à pouvoir me faire rire aux larmes sur n’importe quel sujet abordé, c’est dire sa débordante imagination.

    Merci mon frère, d’être celui que tu es, tout simplement.

     

    GERARD THEOBALD

    France, Guadeloupe

    Site web : http://inversalis.librairie.free.fr/wordpress/

    Auteur-réalisateur :

    « Neg’Bwa », documentaire de 64 minutes sur la négritude et le comportement sélectionné au FIPA
    Retrouvez toutes ses productions sur :

     www.filmsdocumentaires.com

    PUBLICATIONS :

    Retour au pays des rois nègres, éd. La Perle noire, 2015
    La liberté est ou n’est pas… Selon Aimé Césaire, éd. Publibook, 2014
    De l’indigène à l’individu, au citoyen : mémoire d’une diversité, éd. Edilivres, 2013
    Le fils du bourreau, éd. Edilivres, 2013
    L’abolition de l’esclavage, utopie des sociétés modernes, éd. Dédicaces, 2012
    La crise de l’outre-mer français : Guadeloupe, Martinique, Réunion, auteurs. Suzanne Dracius, Jean-François Samlong, Gérard Théobald, éd. L ’ Harmattan 2009.
    Publication : Tam-Tam, Troubadour et blanchitude, essai sur la Mémoire partagée…
    Documentaire : Mémoires de douleurs, Doudou ba mewen lanmou… ba mwen foss… » sur la violence en Outre-mer,

    A découvrir :

    Autres Articles

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici