vendredi, avril 19, 2024
Plus

    L’Orchestre Jigeen Ñi, les « Linguères du Sénégal » combattantes du quotidien.

    L’Orchestre Jigeen Ñi est un groupe de musique constitué à 100% de femmes instrumentistes et chanteuses basé à Dakar (Sénégal). Jigeen Ñi, signifie en wolof « ces femmes ». C’est le nom du groupe de 5 femmes aux personnalités différentes et pourtant si complémentaires. Au delà de leurs talents respectifs qui feront vibrer vos âmes, chacune d’entre elles, vous séduira naturellement par la beauté de l’accueil qu’elle vous réservera. De dignes héritières d’une qualité unique que tout sénégalais porte en son A.D.N « La Teranga ». C’est une pratique que l’on dit universelle dont l’application unique sur le terroir sénégalais en fait une des marques mondialement connue estampillées « MADE IN SENEGAL ». Cette pratique s’exporte de façon mondiale puisque les enfants du Sénégal l’emporte avec eux ou qu’ils aillent et quoi qu’ils fassent. Jigeen Ñi, ces femmes là en sont d’exceptionnelles ambassadrices. Il suffit de les voir à l’œuvre sur scène pour comprendre à quel point elles sont riches de compétences et d’hospitalité.

    L’Orchestre Jigeen Ñi, les « Linguères du Sénégal » sont connues pour être toujours en première ligne pour la défense du droit des femmes.

    Comment lire en ces bibliothèques humaines qui vous nourrissent et vous enseignent à la fois?

    Cet orchestre de femmes sénégalaises a été formé sous l’inspiration divine d’un homme qui voulait révolutionner le regard porté sur la femme sénégalaise musicienne.

    En effet, celles qui composent ce groupe sont des chanteuses, instrumentistes qui confirment que la vision que l’on a d’elle généralement n’est pas du tout prise au sérieux là ou l’homme en qualité d’artiste est porté et adulé dans un milieu culturel et social très masculin. Elles ont adhéré à l’idée de celui qui est devenu par la force des choses leur manager.

    Il s’appelle Samba Diaite. Un homme qui porte en lui, au quotidien, l’amour, le respect et la bienveillance vis à vis des femmes et, c’est de la même manière qu’il portera le projet ambitieux de ses chanteuses aux profils variés et complémentaires qui consiste à faire de leurs voix le vecteur d’un développement constructif faisant une part considérable à la gente féminine sénégalaise dans le milieu artistique.

    Un des projets que chérissent ces dames est d’ouvrir une école de musique dédiée aux filles qui envisagent de faire une carrière sérieuse dans la musique au même titre que certain de leur congénères.

    Pourquoi une femme ne pourrait pas exceller dans cette discipline et vivre de son art sans pour autant que l’on minimise son rôle au sein de la société?

    Celles qui ont décidé de conduire le nouveau tram, ont tout aussi raison, de s’intéresser à des métiers que l’on veut attribuer qu’a la gente masculine au nom de quoi d’ailleurs?

    Le Sénégal a pourtant connu de très grande artiste comme la chanteuse d’origine Sérere Yandé Codou Sène, la sublimissime diva à la voix de velours, fierté incontestée de toute une génération nostalgique. Marcher sur ses traces et, vouloir bien plus encore, au même titre que d’autres, est un droit à prendre pas seulement pour démontrer les possibilités que sont celles des femmes en matière d’art mais aussi pour prouver que ces dernières peuvent être dans plusieurs rôles à la fois et exceller dans toutes les disciplines qu’elles choisissent d’embrasser le projet du groupe est de déconstruire des mentalités qui n’honore aucun humain à l’ère qui est le notre.

    Au delà du Sénégal, nous avons eu l’exemple de Myriam Makeba, Nina Simons, Mawa Kouyate et bien d’autres qui ont su faire rayonner leur art et leur patrie au delà des frontières de leurs pays respectifs. Cela ne les a pas empêchée d’être de bonnes épouses, de très bonnes mères et d’excellentes artistes.

    Jigeen Ñi, ce sont des femmes déterminées dont le parcours est des plus inspirants. Et pour dire vrai, chez Mattai Magazine nos cœurs vibrent intensément au son de leurs performances.

    Tambours battants, nous vous invitons à découvrir le très beau film- documentaire qui leur est consacré par ADRIEN COTONAT, un homme de caractère, aux multiples casquettes, porteurs de pléthores d’expertises alliées à une nature aussi riche qu’attachante. Un homme de terrain qui connait bien le Sénégal ou il a pu savourer en direct la véracité de notre Teranga si chère à nos cœurs!

    https://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=318479.html

    https://adrien-cotonat.com/

    Autres Articles

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici