samedi, février 24, 2024
Plus

    La philosophie des nombres.

    «Les Nombres, comme les noms, quand on les énonce, déplacent des forces qui établissent un courant, à la manière d’un ruisseau souterrain, invisible, mais présent!

    La parole a toujours eu une influence sur les hommes. Mais, si l’efficacité du verbe est grande, celle du nombre la dépasse; si la parole est l’explication du signe, le Nombre en est en effet la racine secrète, car il est le produit du son et du signe, et donc à la fois plus fort et plus mystérieux ». Hamadou Hampaté Bâ, « Amadou, Kaydara » source : document de l’Unesco.

    Un peu d’histoire … L’origine de la numérologie se perd dans la nuit des temps. Aussi ancienne que l’écriture, elle aurait plus de 10 000 ans. La tradition fait référence à l’Égypte ancienne et à la Grèce, Hermès Trimesgiste (3 fois plus grand !) voulu transmettre aux hommes les lois qu’il avait « perçues » et qui lui permettaient de vivre en harmonie
    avec l’univers et le cosmos. Mais afin que celle-ci ne soient plus « mal utilisées » par des non-initiés, elles auraient été masquées sous forme de chiffre.


    PYTHAGORE : philosophe et mathématicien (VI° siècle avant Jésus Christ) fut le premier à codifier l’enseignement de la numérologie grâce à la table qui porte son nom. Selon lui : « Tout est arrangé selon les nombres ».

    Les nombres révèlent et détiennent le secret de l’univers, la fascination pour les nombres et leur message secret seront évoqués plus tard par PLATON, les druides celtiques, les esséniens, les églises, les maçons, etc.

    Jusqu’à la NUMEROLOGIE MODERNE qui renaît aux U.S.A au XX° siècle grâce à L.D BALLIET « la philosophie des nombres » et JONO KAPP, « le roman de votre nom »- puis bien d’autres auteurs jusqu’à nos jours.

    Autres Articles

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici