mardi, mai 21, 2024
Plus

    Les dragons.

    Résumé:

    Les Dragons est l’histoire d’un coup de foudre entre adolescents plus normaux qu’il n’y paraît. Un cri d’amour pour ces enfants que notre société cache, mais qui disent tant de nous. Jérôme a quinze ans. Il est en colère contre ses parents qui sentent le vieux. Contre le monde qui le rejette. Contre les monstres qui l’empêchent de dormir. Contre lui surtout. Sur décision de justice, il est interné dans un centre de soins pour adolescents.
    Là, il rencontre les dragons, ces enfants détruits par leur famille, l’école ou l’époque. Parmi eux, il y a Colette. Crâne rasé, bras lacérés, noir sur les yeux.
    Elle veut mourir. Il veut l’embrasser. L’emmener loin d’ici.

    L’avis de : Myriam Veisse sur Les dragons de Jérôme Colin.

    Jérôme comme beaucoup d’adolescent ne va pas bien ; il en guerre contre ses parents, contre les autres ; il ne se supporte pas lui-même ; les monstres l’empêchent de dormir. A l’école c’est la catastrophe, il se fait exclure de partout. Jérôme souffre, mais personne ne sait de quoi. Il ne veut plus de l’enfance, mais l’avenir lui fait peur.

    ‶Mais je ne voulais pas grandir. Parce que je ne comprenais pas qu’il fallait le faire. ″

    Jérôme part en maison de soins pour adolescents, sur décision de justice. Il y croise, ceux qu’il appelle les dragons, des gamins comme lui en colère contre tout et surtout contre eux-mêmes. Il y croise Colette, révoltée comme lui, suicidaire récidiviste, qui d’une certaine façon va changer sa vie. Jérôme, grâce aux éducateurs va aussi y découvrir le pouvoir des mots, et des livres. Avec Colette il va découvrir le sentiment amoureux, ce que faire attention à l’autre veut dire.

    Jérôme se raconte. Nous faisons sa connaissance alors qu’adulte, sa relation amoureuse bat de l’aile. Il se souvient de l’adolescent qu’il était 15 ans plus tôt et de l’adulte responsable, intégré et respecté qu’il est devenu, et comment il l’est devenu. Je n’en dirai pas plus……
    Ce livre est bouleversant. A la fois tendre, triste, et non dénué d’espoir, il nous interroge sur notre jeunesse actuelle pas toujours comprise de nous, les adultes, adolescents d’hier, ou d’avant-hier. L’auteur nous interpelle sur ce que faire des enfants signifie, pourquoi nos jeunes d’aujourd’hui veulent mourir, ce que notre monde actuel a à leur offrir.
    ″Notre société, elle fait des gosses. Mais elle ne prend plus le temps d’avoir des gosses.
    La psychiatrie est en crise, celle des jeunes encore plus. Il est temps que nos dirigeants réagissent !!

    Un livre percutant, que j’ai eu le bonheur de découvrir lors d’une table ronde avec entre Sorj Chalandon et Mokhtar Amoudi autour des violences d’enfance.

    Une très belle découverte !

    Source:

    https://www.lecteurs.com/

    Autres Articles

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici