vendredi, avril 19, 2024
Plus

    « La mauvaise habitude » de Alana S. Portero.

    L’avis de Fabienne Balcon sur le livre « La mauvaise habitude » de Alana S. Portero (Ed. Flammarion)

    « C’est le premier roman d’une historienne madrilène transgenre qui publie dans de nombreuses revues sur le féminisme et le transgenre.

    Nous sommes dans les années 80 à San Blas, quartier populaire et délaissé de Madrid où grandit une petite filleprisonnière de son corps de garçon. On va suivre l’évolution de ce personnage au sein d’une société madrilène en pleine mutation après la chute de Franco où règne la misère dans les quartiers ouvriers.

    Ce texte explore la quête d’identité de cette jeune fille trans, initiée et épaulée par de nombreux personnages du quartier qui deviendront une famille de cœur. Malgré toute son obstination, elle restera figée dans son corps masculin malgré quelques échappées nocturnes féminines. On pénètre dans le monde des trans et homosexuels qui font face à la violence, au mépris mais aussi à l’entraide miraculeuse de cette communauté.
    Ce récit est bouleversant de noirceur, de lutte féministe, de solitude pour ces femmes incomprises. J’ai particulièrement été émue par le personnage de Margarita, cabossée par la vie, qui tente de garder sa dignité jusqu’à la fin de sa vie dans un dénuement extrême.
    C’est aussi une description fine de la société ouvrière de ces années, rejetée et oubliée dans les quartiers de périphérie ou règne la drogue et la prostitution. Mais persiste une belle entraide de quartier, soulignée dans les passages tendres du récit.

    Le roman, constitué de courts chapitres titrés , instille une voix tranchée et puissante, aux expressions imagées et poétiques, qui suit les pensées du personnage aussi belles que sinistres et crues.
    J’admire ce vibrant hommage à toutes ces femmes !

    Source :

    https://www.lecteurs.com

    Autres Articles

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici