samedi, février 24, 2024
Plus

    De l’ALMOND MOM aux troubles de l’alimentation (T.C.A.).

    Une mère dont le comportement est considéré comme étant toxique est une « Almond Mom ». En effet, en imposant une alimentation stricte à sa progéniture, tendant à favoriser la minceur comme idéal de beauté, elle contribuerait à nuire gravement à ses enfants. On dit d’une mère considéré comme une Almond Mom qu’elle a des comportements toxiques. Cette affirmation est validée par le célèbre quotidien The Independant. Ainsi que par la télé-réalité « The Real Houswiwes of Beverly Hills », dont un des extraits diffusés en 2013, devenu viral depuis quelques mois sur les réseaux sociaux pour alerter sur ce phénomène dont les effets sont indéniables sur les enfants qui en sont victimes. Cette vidéo montre des mères connues qui critiquent sans cesse l’assiette de leurs propres filles en insistant sur leur taille mais aussi, sur la quasi-absence d’exercices physiques de celles-ci. Cette attitude, qu’elle provienne d’un père, d’une mère ou tout autre personne ayant autorité sur un enfant est une position dite « d’Almond Mom » qui pourrait générer des comportements problématiques. La personne faisant figure d’autorité parentale qui verrouille les armoires contenant les aliments pour empêcher l’enfant d’avoir accès à la nourriture, ou impose des règles strictes à celui-ci, voire émet régulièrement des commentaires négatifs quant à son propre poids ou celui de l’enfant, est assurément une Almond Mom. Dès l’instant où ces commentaires deviennent récurrents en ce qui concerne ce que l’enfant mange que ce soit en termes de quantité, de matières grasses ou calories, le parent entre dans ce schéma toxique que certains thérapeutes qualifient d’obsessionnels. La figure parentale, un tant soit peu équilibrée, ne peut contribuer à provoquer chez l’enfant « une honte de son corps » remettant profondément en cause la relation qu’il a avec son alimentation car dans ce cas, il va jusqu’à se dire, qu’il est une mauvaise personne parce qu’il consomme de mauvais aliments ou se nourrit mal. Ce type d’attitudes pourraient d’ailleurs pousser certains enfants à penser que la nourriture est «  »une denrée rare et les amener à dissimuler les aliments, ce qui a moyen termes, pourrait provoquer une grande détresse émotionnelle et physique. Il est fortement conseillé aux parents de consulter des médecins spécialistes des troubles de l’alimentation pour que leur enfant puisse se détacher de ce type de schémas négatifs, de se faire confiance en s’affirmant face à autrui tout en ayant un parcours scolaire serein.

    Autres Articles

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici